Yourtes Cévennes GorgesduTarn
Yourtes Cévennes GorgesduTarn

Les lieux

Cassagnas, Lozère
Alt. 693m

L'étymologie de Cassagnas vient de Cassé: chêne-vert & Sagnas: source.

R.L. Stevenson à Cassagnas
"Je me rapprochais maintenant de Cassagnas, un brelan de toits noirs au versant de la montagne dans cette sauvage vallée, parmi les plantations de châtaigniers, les yeux levés dans l'air clair vers d'innombrables pics rocheux. La route qui longe la Mimente est assez récente et les montagnards ne sont pas encore revenus de leur surprise d'avoir vu le premier véhicule arriver à Cassagnas. Toutefois, bien que situé ainsi à l'écart du cours des affaires humaines, ce hameau avait déjà fait figure dans l'histoire de France.

Tout près de là, dans des cavernes de la montagne, se trouvait un des cinq arsenaux de Camisards. Ils y emmagasinaient des vêtements, et des vivres et des armes en cas de besoin; ils y forgeaient des baïonnettes et des sabres et fabriquaient eux-mêmes leur poudre à fusil, au moyen de charbon de saule et de salpêtre bouillis dans des marmites. Dans ces mêmes cavernes au milieu de cette industrie d'une grande diversité, malades et blessés étaient montés pour guérir. Là, ils étaient visités par deux chirurgiens, Chabrier et Tavan, et ravitaillés en secret par les femmes du voisinage.

Des cinq légions dans lesquelles se répartissaient les Camisards, la plus ancienne et la plus obscure avait ses entrepôts près de Cassagnas. C'était la bande d'Esprit Séguier, des Psaunes qui avaient uni leurs voix à la sienne pour chanter le Psaume 68 la nuit qu'ils marchaient contre l'archiprêtre des Cévennes.

Séguier, promu au ciel, eut pour successeur Salomon Couderc, que Cavalier, dans ses mémoires, appelle chapelain général de toute l'armée des Camisards. C'était un prophète, un grand sondeur de consciences, qui admettait les gens aux sacrements ou les éconduisait après avoir scruté attentivement chacun dans les yeux.

Et il connaissait par coeur la plupart des Écritures sacrées. Ce fut certes heureux pour lui, puisque, dans un coup de main en août 1703, il perdit sa mule, ses archives et sa Bible.

On s'étonne seulement que ces gens-là ne furent pas plus souvent pris par surprise, car cette légion de Cassagnas avait des théories guerrières vraiment patriarcales. Elle bivouaquait sans postes de sentinelles, laissant ce soin aux anges du Dieu pour lequel elle combattait. Ceci témoigne non seulement de la foi de ces lutteurs mais de la région dépourvue de routes où ils trouvaient asile.

M. de Caladon faisant une promenade, par une belle journée, tomba à l'improviste au milieu d'eux comme il aurait pu tomber au milieu "d'un troupeau de moutons en plaine". Certains dormaient, certains éveillés psalmodiaient. Un traître n'avait besoin de nulle recommandation pour s'insinuer dans leurs rangs; il lui suffisait de "savoir chanter des psaumes" et même le prophète Salomon "le tenait en particulière amitié". Ainsi vivait, parmi ses inextricables sentiers montagnards, la troupe rustique. Et l'histoire ne peut lui attribuer que peu d'exploits, en dehors des sacrements et des extases.

Des gens de cette forte et rude espèce ne seront, comme je viens de le dire, qu'inébranlables dans leur religion. Leur apostasie se réduit à de simples manifestations de conformisme extérieur, comme celle de Naaman dans la danseuse de Rimmon. Quand Louis XVI, aux termes d'un édit "convaincu de l'inutilité d'un siècle de persécutions et, plutôt par nécessité que par sympathie" leur accorda enfin la grâce royale de tolérance, Cassagnas était toujours protestant et il en est ainsi aujourd'hui jusqu'au dernier de ses habitants." 

 

 

Comment nous joindre

Corinne et Denys
Les Felges

 

48400 Cassagnas

Téléphone : 04 66 45 77 73

                  06 52 22 14 07

Actualités